Actualités

Tsiky Zanaka
Quelques nouvelles des 2 projets réalisés en Namibie et à Madagascar

01 septembre 2023 Réseau
Vue 276 fois

Au mois de mars, nous vous parlions des deux projets humanitaires de l'association Tsiky Zanaka en 2023. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous remémorer l'article ⤵️

Depuis, c’est avec grande émotion que Tziky Zanaka nous a annoncé il y a quelques semaine, que le projet en Namibie est terminé !!

 

Le groupe a pu construire la salle de classe dans les 5 semaines qui étaient imparties, avec l’aide de 3 ouvriers locaux et de 4 volontaires Himba (ethnie de la région Nord de la Namibie).

Après avoir travaillé dur tout au long de l'année afin de récolter les fonds nécessaires et monter ce projet de toutes pièces, le voilà maintenant accompli. La salle est désormais opérationnelle et déjà utilisée pour une classe de niveau équivalent au CP.

 

Le maître de chantier leur a tout appris sur place, que ce soit les techniques de maçonnerie ou les mesures de sécurité. Ils ont ainsi pu s'investir pleinement dans la construction de la salle de classe. 

 

Margaux Cherbonneau, Présidente de l'association Tsiky Zanaka, nous raconte :

 

"Étant donné que nous avions déjà réglé à l’avance le coût des matériaux et le transport de ceux-ci jusqu’à l’école, nous n’avions plus qu’à travailler. Néanmoins, il restait quelques matériaux à aller se procurer dans les alentours. Effectivement, pour faire du béton, ils utilisent le sable des rivières asséchées de la région. Nous sommes donc allés à de nombreuses reprises récupérer à la pelle de grandes quantités de sable afin de faire suffisamment de béton. Tout cela était très physique !

 

Nous avons logé tous les 7 dans la case de la directrice de l’école (Omuangete Primary School) et avons ainsi pu nous immerger dans la vie de l’école. Nous avons pu nouer des liens avec les enfants et les professeurs de l’école, qui étaient d’ailleurs très heureux de pouvoir bénéficier d’une salle de classe supplémentaire. La salle servira aux classes des niveaux 1 et 2, équivalents à la grande section et au CP.

Nous avons été au contact des enfants et des professeurs tout au long de la mission et avons appris énormément sur leur façon de vivre, leur façon d’enseigner et leur façon de voir l’éducation aussi. Nous avons remarqué que les enfants de ces ethnies reculées, qui vivent de leur bétail et de leurs récoltes, sont plus que jamais désireux d’étudier et d’en apprendre davantage sur le monde extérieur à leur monde. Les professeurs, eux, ouvrent à la fois les élèves sur le monde, mais gardent une part d’enseignement sur le travail de leurs parents dans les tribus (agriculture).

 

Par chance pour nous, l’école était située à 100m d’un village Himba, nous avons alors pu les côtoyer quotidiennement et nous avons même pu visiter leur village. C’est alors que nous avons découvert une toute nouvelle façon de vivre, rustique et auto-suffisante. Ils ont tout à nous apprendre. Ce sont d’ailleurs 4 hommes de ce village qui sont venus nous prêter main forte sur le chantier durant les 5 semaines, ils sont très appliqués et endurants."

 

Ces quelques photos clôturent ce magnifique projet gravé à jamais dans leur mémoire. 

Début août, Tsiky Zanaka nous annonçait également la fin du chantier de construction d'un bassin de récupération d'eau, à Madagascar.

 

Ils racontent : 

 

"Nous sommes heureux et fiers de vous annoncer que nous avons terminé notre chantier visant à construire un bassin de récupération d’eau pour l’éco-village de Mahalavolona, proche d’Antsirabe à Madagascar.

Ce bassin est un premier pas vers l’autonomie de l’éco-village créé par l’association SPV Felana avec laquelle nous avons collaboré. Il permet d’irriguer l’intégralité de ses cultures. La prochaine étape étant de garantir l’accès à l’électricité sur place.
Le bassin était déjà partiellement creusé à notre arrivée. Nous avons travaillé aux côtés de 3 ouvriers durant l’ensemble du chantier. Nous avons continué à creuser pour donner au bassin sa forme précise, de sorte à former 3 niveaux de profondeur, garantissant une pression suffisante pour irriguer les cultures voisines de la vallée.
Nous avons ensuite coupé tout le ferraillage avant de le placer en quadrillage pour préparer le béton armé. Il a ensuite fallu couler progressivement tout le béton au fond du bassin. Enfin, nous avons monté les murs à l’aide d’agglos et nous avons placé les coffrages en haut des murs.
Nous avons travaillé dur depuis maintenant un an pour mener à bien ce projet. Nous vous remercions de votre soutien qui nous a permis de le rendre réalisable et de vivre cette expérience inoubliable !"



2
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.